Présentation du projet MEDICI

Projet MEDICI – Les conflits d’intérêts dans le domaine du médicament

36 mois (2017-2020)

Coordinateur : Boris Hauray

Le « conflit d’intérêts » s’est imposé au cours des dernières décennies comme le mode principal d’appréhension de l’influence des firmes pharmaceutiques sur la construction des savoirs scientifiques, les décisions des autorités publiques et les pratiques de prescription. Or, malgré le rôle central des médicaments dans les soins et la recherche biomédicale, la place stratégique du secteur pharmaceutique, mais aussi la multiplication des crises sanitaires, les sciences sociales, à la différence du droit ou des sciences biomédicales elles-mêmes, se sont très peu saisies de cette question. Notre projet pluridisciplinaire (sociologie, histoire, science politique et droit) repose sur la réunion d’équipes de trois centres de recherche (IRIS, CERMES3, SAGE). Il vise à analyser le travail de problématisation du conflit d’intérêts dans le secteur pharmaceutique, à comprendre sa constitution en problème public et à analyser la définition de dispositifs de gestion des conflits d’intérêts comme le résultat de mobilisations, de rapports de force et de compromis. Il s’agit également de saisir les effets (ou l’absence d’effets) de ces dynamiques sur les pratiques des principaux acteurs du secteur (médecins, industriels, experts, responsables des agences sanitaires, associations de malades, etc.).

Partenaires:

– IRIS, Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (UMR CNRS, Inserm, EHESS, Université Paris 13) avec Boris Hauray (resp.) , Sébastien Dalgalarrondo et Giovanni Prete.

– CERMES3, Centre de recherche, médecine, sciences, santé, santé mentale, société (UMR CNRS, Inserm, EHESS, Université Paris Descartes) avec Jean-Paul Gaudillière (resp.), Jérôme Greffion et Laura del Rocio Duprat.

– SAGE, Sociétés, Acteurs, Gouvernement en Europe (UMR CNRS, Université de Strasbourg) avec Hélène Michel (resp.), Christian Bonah, Annie Martin, Romuald Normand, Solenne Lellinger et Nils Kessel.